Ma première bière

19 juillet 2007

la recette, la recette !!!

La voila, la voila.

Ce que nous allons faire samedi :

la blondasse
--------------------------------------------------------------------------

General
--------------------------------------------------------------------------
                    Category: Belgian and French Ale
                 Subcategory: Belgian Pale Ale
                 Recipe Type: Partial Mash
                  Batch Size: 18 liters
               Volume Boiled: 12 liters
             Mash Efficiency: 72 %
         Total Grain/Extract: 3.05 kg.
                  Total Hops: 49.0 g.
       Calories (12 fl. oz.): 199.6

Ingredients
--------------------------------------------------------------------------
           1.2 kg. Belgian Pils
          0.05 kg. German Vienna
          0.04 kg. Belgian Biscuit
             1 kg. Dry Amber Extract
         0.350 kg. Muntons Dry Amber
         0.350 kg. Muntons Dry Light
          0.03 kg. Oats Raw
          0.03 kg. Candi Sugar Dark
             24 g. Styrian Goldings (Pellets, 6.00 %AA) boiled 60 minutes.
              6 g. Styrian Goldings (Pellets, 6.00 %AA) boiled 15 minutes.
              6 g. Fuggle (Pellets, 4.75 %AA) boiled 15 minutes.
             13 g. Fuggle (Pellets, 4.75 %AA) boiled 1 minutes.
            Yeast: WYeast 3522 Belgian Ardennes

Vital Statistics
--------------------------------------------------------------------------
  Original Gravity: 1.050
  Terminal Gravity: 1.011
             Color: 11.58 SRM
        Bitterness: 24.7 IBU
Alcohol (%volume): 5.1 %

Le but est de faire une bière pour se désaltérer, mais qui ait du goût.
Nous verrons cela.

Posté par moino à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 juillet 2007

Le Nouveau brassin

Plus que trois jours avant le nouveau brassin. Cette fois il sera fait à base d'extrait de malt et de grains.
Comme je vais utliser de la levure liquide, il faut activer  celle-ci à l'avance en fonction de sa date de fabrication. Comme elle a été fabriquée en mai, je dois l'activer 2 jours avant le jour d'activation recommandé,
ce qui fait trois jours avant l'usage. C'est clair, non?

Pour activer les levures, c'est simple, il faut mettre une grande claque sur le sachet, ce qui va libérer un liquide nutritif pour les levures. Le paquet va alors gonfler, gonfler, gonfler suite à leur développement. Si les levures se développent trop vite, j'ai la possibilité de les entreposer à nouveau au frigo en attendant de les utiliser samedi matin.

Ce sont des levures WYeast Belgian Ardennes.
KIF_1035

Posté par moino à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2007

A la benne.

Bon, ben voila. Le goût de gaz du à une exposition au soleil durant la fermentation primaire.
Tout va partir à l'évier. Des espoirs qui s'envolent...
Heureusement un nouveau brassage se profile et j'ai tiré de nombreux enseignements de cette
première fois.
Gageons que celui-là sera réussi.

Posté par moino à 19:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

gros problème

moino007
Ch'ti nouveau

Age: 30
Inscrit le: 10 Mai 2007
Messages: 24
Localisation:
lyon
 
MessagePosté le: 04 Juil 2007 19:35    Sujet du message: ma bière sent le gazchercher un terme sur Google : sélectionner un mot ou une phrase avant de cliquer sur ce bouton. Répondre en citant Editer/Supprimer ce message   Envoyer le lien a un ami

Bonsoir,
Je viens d'ouvrir afin de tester le niveau de bullage une bouteille de kit gold de chez brewferm embouteillé il y a 15 jours. J'avais mis de l'extrait de malt à la place du sucre et mis 6g/l de glucose à l'embouteillage. Je lui trouve une odeur et un arrière-goût de gaz (butane/ propane). C'est vrai que la température de fermentation était peut être un peu élevée au début ( j'ai ensemmencé à 30°, mais il était 2h du mat et je ne tenais plus) avec de la s33. Est-ce que cela peut venir de ça. Est-ce que cela partira avec le temps?

Sinon elle a quand même un goût de bière.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé      
The Submarine Captain
Assistant
Assistant


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 421
Localisation:
Biel-Bienne (CH)
 
MessagePosté le: 04 Juil 2007 19:44    Sujet du message: Re: ma bière sent le gazchercher un terme sur Google : sélectionner un mot ou une phrase avant de cliquer sur ce bouton. Répondre en citant    Envoyer le lien a un ami

Ben moi je verrais une autre cause...

si ça te rappelle le butane/propane, c'est l'odeur du mercaptan qu'on ajoute au gaz pour qu'il sente quelque chose de pas agréable. Question de sécurité.

On retrouve un mercaptan dans une bière quand celle-ci est restée trop longtemps à la lumière, surtout au soleil ou sous les néons, les longuur d'onde entre le vert et le bleu étant les plus dangereuses.

La lumière dégrade les humulones (photolyse) et laisse comme résultat de la réaction un mercaptan. On parle de goût de lumière, de skunking (aux USA) de mouffette (au Québec), ou encore de chien mouillé... ou de gaz de ville, pour donner des points de comparaison.

Donc je me pose ces questions-là :

- Est-ce que ta bière a été exposée au soleil et/ou à des lampes néon à la fermentation ou au stockage ?

- Tes bouteilles sont-elles brunes (bien) ou vertes / transparentes / bleues (pas bien)

(=> Si tu as des bouteilles brunes et des bouteilles vertes ou transparentes de la même, fais une comparaison, pour confirmer ou infirmer cette explication : l'arôme de gaz doit être moins prononcé, voire absent des bouteilles brunes)
_________________
Aimer la bière n'a jamais empêché d'avoir du goût.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé      
moino007
Ch'ti nouveau

Age: 30
Inscrit le: 10 Mai 2007
Messages: 24
Localisation:
lyon
 
MessagePosté le: 04 Juil 2007 19:59    Sujet du message: Re: ma bière sent le gazchercher un terme sur Google : sélectionner un mot ou une phrase avant de cliquer sur ce bouton. Répondre en citant Editer/Supprimer ce message   Envoyer le lien a un ami

Merci pour ta réponse si rapide !
Mes bouteilles sont toutes brunes (bien Très content ).
Par contre, en effet, mon fût de fermention est bien resté deux jours dans une pièce ou entrait la lumière car c'était ma pièce la plus froide à ce moment là et je n'ai pas pensé à recouvrir le fût pour le protéger ( Je ne savais pas qu'il fallait le faire en fait.). Par contre, après elles sont bien passé dans un coin sombre.
Est-ce qu'il y a des chances que cela passe, ou ces bouteilles sont elles condamnées? En tout cas, la description que tu fais correspond bien au goût que j'ai trouvé, surtout le gaz de ville.

Merci !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé      
The Submarine Captain
Assistant
Assistant


Inscrit le: 30 Aoû 2006
Messages: 421
Localisation:
Biel-Bienne (CH)
 
MessagePosté le: 04 Juil 2007 23:36    Sujet du message: Re: ma bière sent le gazchercher un terme sur Google : sélectionner un mot ou une phrase avant de cliquer sur ce bouton. Répondre en citant    Envoyer le lien a un ami

   
moino007 a écrit:

Par contre, en effet, mon fût de fermention est bien resté deux jours dans une pièce ou entrait la lumière car c'était ma pièce la plus froide à ce moment là et je n'ai pas pensé à recouvrir le fût pour le protéger


Bon, qu'il y ait de la lumière du jour qui entre dans une cave par un soupirail, c'est une chose, et y'a pas de 'blème avec ça, mais est-ce qu'il y avait rayonnement solaire direct sur ton fût ?

Sinon, faut chercher ailleurs, c'est peut-être pas ça le problème...

   
moino007 a écrit:
( Je ne savais pas qu'il fallait le faire en fait.).


Ah ben le problème du goût de lumière est soigneusement passé sous silence par l'essentiel de l'industrie... au point où beaucoup de consommateurs croient que c'est un élément normal du bouquet et du goût de certaines bières comme la Corona ou l'Heineken...

   
moino007 a écrit:

Est-ce qu'il y a des chances que cela passe, ou ces bouteilles sont elles condamnées?


*SI* c'est bel et bien un goût de lumière / goût de mouffette, c'est irréversible.  Triste

Santé !

Laurent
_________________

Posté par moino à 06:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2007

Prochain brassin

Mon premier brassin est parti vivre sa vie et on pourra le goûter d'ici quelques temps. Ce fut un belle expérience  et les kits sont une bonne école pour apréhender le brassage amateur et ils aident bien à comprendre le procéssus de fermentation. Ils permettent de se faire la main sans le côté technique et équipement "lourd" du brassage tout grain, mais on se retrouve vite limité et frustré de ne pas pouvoir en faire plus. C'est pourquoi mon prochain brassin sera en "partial mash" , c'est à dire en partie avec des grains et également avec de l'extrait de malt, du houblon et de la levure liquide. Ainsi on n'aura plus un goût standard, mais une bière que l'on a mis au point. Brassage prévu le 21 juillet, j'espère qu'il ne fera pas trop chaud.

Posté par moino à 09:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]



BOTTLING

Suite et fin de cet épisode d'embouteillage de mon premier brassin.

Comme il est particulièrement difficile de prendre des photos et d'embouteiller seul, je vous laisse imaginer ce moment crucial.
KIF_1026
Une fois le liquide en bouteille, j'encapsule grâce à mes deux capsuleuses (26mm pour les bouteilles 33cl et 29 mm pour les 75cl).















KIF_1028
Mes premières bouteilles !

























Et comme il ne faut pas mourir idiot, et qu je n'ai plus assez de bouteilles vides, je me sers le fond de ma cuvée pour le boire. Ca manque de maturité, c'est sans gaz, mais c'est pas mauvais.
KIF_1029



















C'est donc parti pour une semaine de stockage à 24 degrés pour que les levures se réactivent et fassent pétiller  cette bière. Après nous partirons pour au minimum un mois au frais et nous pourrons faire peter les capsules.

Posté par moino à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2007

Embouteillement

Voila le grand jour, le dernière ligne droite. Après, ce ne sera plus de mon ressort. Et la bière vivra sa vie.
Comme d'habitude, il faut commencer à préparer le terrain en lavant et désinfectant les bouteilles ( des bouteilles assez résistantes pour supporter une refermentation, pas les cannettes vertes de Kro qui risqueraient d'éclater sous la pression).
KIF_1010



















Le principe de la refermentation en bouteille est assez simple. On va redonner à manger aux levures qui étaient depuis quelque temps à la diète. En dévorant le sucre qu'on va rajouter, elles vont produire du gaz carbonique qui va donner le pétillant à la bière. On sucre en général entre 5 et 8g / litre de bière.
KIF_1015



















Je prépare donc mon sirop avec 7g x 10 litres = 70g de glucose et 15 centilitres d'eau.
KIF_1017



















Je fais bouillir le tout pendant 10 minute afin de bien le stériliser et ne pas contaminer la bière.

Moment d'émotion, j'ouvre le fût dans lequel la bière à mûri en cave pendant 2 semaines. C'est assez sombre,
ça sent la bière. A priori tout s'est bien passé.
KIF_1020



















Je procède au transvasement dans un autre fût, de manière à éclaircir encore la bière et laisser les impuretés et les restes de levures de côté.
KIF_1031



















Pendant cette opération, je verse le sirop de glucose afin qu'il soit bien mélangé.
KIF_1021



















Une fois le transvasement effectué, je fixe le tige d'embouteillage au robinet de mon fût et c'est parti pour l'embouteillage proprement dit.
KIF_1024























A suivre...

Posté par moino à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juin 2007

21 juin

jeudi 21 juin. Jour d'embouteillage...

Posté par moino à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juin 2007

Fermentation secondaire

Allez, préparation du matériel : lavage stérilisation du deuxième fût et de la transvaseuse anti-lie.
KIF_0954




















Ce sous-tirage à pour but de laisser les levures morte et les divers dépots au fond du premier fût
cela permettra à la bière de s'éclaircir déja un peu.
KIF_0957

Voila ce que cela donne après la première fermentation. Des grumeaux et des amas maronnasses. Ce sont les restes du krausen, cette mousse qui se forme lors de la fermentation primaire. On trouve aussi des levures mortes. Faisons donc le ménage.












KIF_0959



















Enfin l'on transvase dans l'autre seau, ce qui à le mérite d'éclaircir le liquide. Quelle beauté la gravité.
KIF_0961



















Le tout va maintenant être descendu dans ma cave pour 15 jours de garde au frais avant l'embouteillage.

La bière va t'elle s'améliorer? Y aura t'il une contamination bactérienne ou un arret de la fermentation?
Et qu'en sera t'il de cette odeur de banane?

Patience...

Posté par moino à 14:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 juin 2007

Investissements

Pour ceux qui m'ont posé la question, on peut démarer sa production de bière amateur à un très faible coût :
Le matériel de base m'a coûté 55€ , à cela il faut ajouter le kit houblonné et le malt et divers objets dont j'ai fait l'acquisition. Disons que pour 100€ matières premières comprises on fait son premier brassin. Après si l'on reste à la bière en kit, cela reste très économique. Je compte prochainement passer au brassage d'extrait de malt, l'étape avant le brassage tout grain.

Deux bons fournisseurs : pico mousse (à Venissieux) et Brouwland (en Belgique)

Posté par moino à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »